Créer un site internet

Petites présentations

Lisa facilitatrice du groupe 6/12 ans

Lisa facilitatrice groupe 6/12 ans

Bonjour, je m'appelle Lisa, j'ai 25 ans, je suis née et j'ai grandi en Bretagne, je suis une passionnée d'animaux, j'ai pratiqué pendant plusieurs années l'équitation dans un but uniquement de loisirs et non de compétition. Ce sport m'a permis de prendre confiance en moi et de faire confiance aux autres, il me permettait de m'évader, c'était le seul moment où je ne pensais qu'à l'instant présent. J''aime les choses simples de la vie comme me balader en forêt, au bord de la mer, partager des repas entre amis, en famille,...

Après des études dans l'éducation à l'environnement je me destinais au métier d'animatrice nature/d'éducatrice à l'environnement ne trouvant pas de travail dans ce domaine j'ai décidé de faire un service civique dans une association proposant ce métier. C'est dans ce cadre là que j'ai découvert l'école magique. J'ai tout de suite adhéré au projet. Ce qui m'a plu c'est de voir une école proposer un apprentissage des matières classiques mais aussi un apprentissage de la vie avec un suivi personnalisé de chaque enfant. Souvent dans le métier d'animateur nature nous nous déplaçons pour une ou plusieurs animations dans les écoles mais il n'y a pas de suivi de l'évolution des enfants et cela me manquait beaucoup. Je suis aujourd'hui facilitatrice à l'école magique et j'en suis très heureuse.

L'école est un lieu d'échange, de partage, de bonheur, c'est un réel plaisir de retrouver chaque jour l'ensemble des membres de l'école (les enfants, le personnel, les bénévoles, les intervenants). L'école magique regroupe tout ce qui m'a manqué pendant ma scolarité j'étais une élève moyenne et remplie de doute sur mes capacités, heureusement que j'avais des parents toujours présents pour m'encourager. J'aurai aimé que les établissements scolaires prennent en compte les différences des élèves (nous n'apprenons pas tous de la même manière ni au même moment) et que l'on m'accompagne dans l'apprentissage avec des jeux et des exercices concrets, je suis certaine que ça m'aurait aidé.

J'espère apporter aux enfants tout l'inverse de ce que j'ai connu, c'est-à-dire des apprentissages ludiques, de la manipulation pour comprendre mais aussi toute la bienveillance nécessaire pour qu'ils puissent évoluer sereinement et qu'ils prennent tous confiance en eux.

Cécile créatrice et directrice

Cécile créatrice et directrice

Bonjour à tous, un petit résumé de mon parcours de vie qui n'a pas été simple surtout durant ma scolarité. Harcèlement, moquerie, isolement, ont été les maîtres mots de mes années d'école, ce n'est pas facile en tant qu'enfant de se demander ce qu'on fait sur terre et pourquoi nous devons subir autant de choses des enfants mais aussi des adultes.

Fin de 3ème voici venu le temps de l'orientation, j'étais la seule à ne pas savoir quoi faire de ma vie, mince, encore quelque chose d'anormal! Les enseignants ont rempli pour moi les souhaits d'orientation ça sera secrétariat pas le choix. Je savais bien que ma voie n'était pas dans ce domaine mais je devais m'y résigner. Ces années d'études m'ont montré que j'avais des capacités scolaires j'avais de bons résultats ça m'a reboosté mais les stages obligatoires m'ont confirmé que je n'avais pas ma place, l'épanouissement n'était pas là, ni l'envie, ni l'enthousiasme.

J'ai alors eu la chance d'avoir des parents concilients et compréhensifs qui m'ont laissé le temps de réfléchir sur mon avenir, j'ai arrêté mes études. J'ai fait différents tests en mission locale pour définir mon projet de vie, une belle aventure puisque tous mes résultats se tournaient vers l'art mais bien entendu " vous ne pouvez pas faire de votre passion votre métier il va falloir trouver autre chose mademoiselle!".

J'ai quand même fait le choix avec l'enthousiasme de mes proches de faire des études de photographie, là encore projet atypique, peu d'école, peu de diplôme "ce n'est pas un métier". J'ai passé 2 belles années où j'ai enfin vaincu certaines peurs et un peu ma timidité car petit effectif, formation avec des personnes de tous âges, prof disponible et à l'écoute, j'y ai rencontré des personnes extraordinaires et je me suis enfin sentie presque à ma place.

Sortie d'étude pas de boulot dans la photographie, j'ai rebondi dans la vente de vêtement, des personnes m'ont donné la chance de travailler sans expérience, formée sur le terrain, mon travail était reconnu j'ai évolué passant d'échelon en échelon, j'ai fini par être nommée directrice de 2 magasins de prêt à porter pour enfant. Tout ça en 4 ans, une grande fierté pour moi sans diplôme d'être arrivée jusque là.

Devenue maman, mes objectifs n'étaient plus les mêmes, je voulais être disponible pour mon enfant, maman solo j'ai fait le choix de rester à la maison et de profiter de l'enfance de mon fils. J'ai sauté sur l'occasion pour retourner sur les bancs de l'école en cours du soir pour passer mon BAC, durant l'adolescence, je ne m'en sentais pas capable, trop nulle. Mais j'en avais marre de ne pas cocher cette case diplômes obtenus sur les papiers administratifs. C'est avec le biberon souvent oublié dans le sac que j'ai obtenu mon BAC L mention bien à l'âge de 29 ans une belle victoire pour moi après toutes ces années d'étude râtées.

Le moment fût venu de mettre mon enfant à l'école et là gros dilemme mon fils ne rentre pas dans le moule, une phobie scolaire s'installe et pour ne pas qu'il vive une histoire similaire à la mienne accompagné de toutes souffrances occasionnées j'ai pris le taureau par les cornes, mon but était de lui proposer quelque chose de différent mais aussi aux autres enfants qui en ont besoin car en effet il n'est pas seul dans cette situation.

En attendant la création de l'école nous avons IEF ( institution en famille ) et à la naissance du projet je suis devenue directrice de l'école magique et vous savez quoi ? pour être directrice il faut avoir le BAC voilà pourquoi je me suis arrêtée sur les bancs de l'université à l'âge de 29 ans sans le savoir mais rien n'est fait au hasard et aujourd'hui je peux enfin répondre à la question "Qu'elle est ta mission sur terre?".

Aujourd'hui je me forme toujours plus pour accompagner au mieux les élèves et enrichir mes compétences. J'ai plusieurs cordes à mon arc comme la graphopédagogie qui est essentielle dans une école pour l'apprentissage de l'écriture surtout de nos jours où les enfants ne savent plus former leurs lettres ni copier sans prendre un temps fou. Avec cette formation ils retrouvent une facilité qui libère pas mal de blocages.

Nous sommes plusieurs adultes à partager le quotidien des élèves sans compter les bénévoles qui apportent un vrai soutien aux lutins dans leurs apprentissages. Une dizaine d'intervenants viennent compléter notre équipe en proposant différents ateliers comme la méditation, la médiation animale, l'art plastique, la nature, la musique, la couture, la pêche....

Notre équipe donne un cadre sécurisant afin de permettre à l'enfant de prendre confiance et s'épanouir dans sa vie scolaire mais aussi familiale car le bien-être des enfants dans les écoles à une grande répercussion dans la vie de famille.

×